Dévotion réparatrice des cinq premiers samedis de Fatima

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Il s'agit d'une demande insistante de la Sainte Vierge confirmée par Jésus lui-même

Cette dévotion a été approuvée par l'évêque de Leira-Fatima en septembre 1939, lors de l'entrée des troupes
allemandes en Pologne. Le Portugal consacré très tôt au coeur immaculé de Marie est resté neutre et a été épargné
par la seconde guerre mondiale.
Elle a un triple objectif :
1) obtenir réparation pour les péchés qui blessent le coeur douloureux de la Vierge Marie, blasphèmes qui la
touchent particulièrement : rejet de son Immaculée Conception, de sa maternité divine, de sa maternité virginale,
de sa maternité sur les hommes ; c'est aussi les comportements haineux d'éducateurs visant à la dénigrer auprès
des enfants ou encore l'outrageant dans les saintes images. Ces fautes des hommes du XXe siècle sont relayées
aujourd'hui par les folies de ceux du XXIe siècle jouant aux apprentis sorciers en se prenant pour Dieu : nonrespect
de la vie à ses débuts (avortements) ou à sa fin (euthanasie), manipulations génétiques sur les embryons
humains, interventions sur la reproduction humaine : PMA, GPA, changement de sexe...ou encore recherches vers
l'homme augmenté rejoignant l'utopie biblique de la tour de Babel...etc. !
2) c'est aussi un moyen efficace de prier pour la paix car Marie l'a promis : « Finalement mon Coeur immaculé
triomphera et un temps de paix sera donné au monde ».
Après les deux guerres mondiales qui ont ensanglanté en particulier l'Europe au XXe siècle, la guerre est à
nouveau d'actualité en Ukraine, lieu de combats très durs et incessants où les armes modernes font hélas des
merveilles ! Mais la guerre est aussi présente au Moyen Orient, Israël, Liban, Syrie, Irak, Lybie, Yémen, en
Arménie, en Afrique, et pourrait surgir en Asie avec le contentieux sur Taïwan. Beaucoup de pays sont aussi
frappés par le terrorisme et la persécution souvent de chrétiens ; c'est le cas de façon récurente en Afrique mais
aussi en Amérique latine, aux Indes ou au Pakistan.
3) A Paray le Monial, il y aura 350 ans, Jésus s’est servi de Marguerite Marie pour diffuser la dévotion à son
Sacré Coeur par la communion des premiers vendredis du mois. C’était entre autres pour inciter les chrétiens à
communier souvent, ce qui n’était pas le cas à l’époque.
Aujourd’hui, c’est le contraire, on communie mais on se confesse de moins en moins. En 1925, à Pontevedra,
Marie a demandé la communion des premiers samedis, en état de grâce. C’est bien pour nous ramener à une
confession fréquente.

9h30 Confessions à l'accueil
10h30 Chapelet à la chapelle
11h10 Méditation en silence à la chapelle
11h30 Messe et communion en "état de grâce"

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+